Traitements et prophylaxie

Diagnostic

Le diagnostic de référence est microscopique. Il permet de détecter les formes sanguines du parasite. A partir d’un prélèvement sanguin, il est réalisé un frottis sanguin et le test de la goutte épaisse. Il existe aussi les TDR (Test de Dépistage Rapide) qui grâce à une goutte de sang permettent de détecter en quelques minutes la présence de parasites (résultats variables).

 

Traitement

Il existe plusieurs traitements disponibles en fonction de l’espèce parasite impliquée, comme : la chloroquine, la quinine, la méfloquine, l’halofantrine, l’artémisinine et ses dérivés.

L’OMS recommande un traitement ACT (Artemisinin-based combination therapy). C’est-à-dire une bi-thérapie avec un dérivé d’artémisine associé à une molécule de classe pharmaceutique différente (ex : Coartem® : artéméther /luméfrantrine).